Les volontaires MEP en Malaisie

IMG_8299 (1)Astrid, volontaire pour 6 mois au foyer Rumah Kanak Kanak Impian (RKKI)

« Je suis éducatrice dans une maison tenue par la société Saint Vincent de Paul (SSVP) et située à Petaling Jaya. Je m’occupe donc de 8 enfants au quotidien : les réveiller, les emmener à l’école, jouer avec eux, les aider pour les devoirs, leur faire respecter les règles, leur apprendre à être responsables, à grandir tout simplement ! J’ai été envoyée ici pour une mission de « grande soeur » auprès de ces enfants qui ont besoin d’affection, d’écoute et d’amour. » #lajoiedelamission

Sybille est dans un hôpital pour réfugiés birmans

3e0f2eb2-a726-4a99-8134-72623b62e37b

« Jeune infirmière, je suis envoyée par les Missions Etrangères de Paris pour 1 an au service des réfugiés birmans. Depuis le mois d’août, je travaille donc en temps qu’infirmière dans un centre de rééducation/réadaptation situé à 50 km au nord de la capitale (PERCH 1 à Batu Arang). C’est un centre qui vient en aide aux hommes réfugiés du Myanmar et qui leur permet un accès aux soins gratuit. Ma principale mission ici est donc de faire les soins, et d’assurer le bon suivi médical de mes 20 patients. Mais je n’oublie pas bien sûr de leur apporter ma joie, mon sourire et ma bonne humeur ! »

Maÿlis à la maison des Petites Sœurs des Pauvres à Cheras32089327_10213381947275535_4843104577232306176_n

« Actuellement chez les Petites Sœurs des pauvres depuis début avril, je suis envoyée en mission par les Missions étrangères de Paris pour une durée de trois mois. Je réside dans l’une des 202 maisons tenues par cette communauté religieuse, située à Cheras.

C’est une maison qui vie par la présence d’un grand nombre de personnes : 70 résidents, 9 religieuses, du personnel médical et de ménage, et des cuisinières. Les personnes âgées résidentes sont aussi bien pour certaines autonomes et valides, que pour d’autres totalement dépendantes – en raison d’un handicap lourd soit physique soit psychologique. Je m’occupe essentiellement de ces dernières (une vingtaine de personnes). Les tâches que j’effectue relèvent du quotidien et participent aux différents services de la maison. Il s’agit de mettre le couvert pour les repas, d’aider certains résidents à manger, de débarrasser les tables, faire la vaisselle et ranger, aider ces personnes au lever et au coucher notamment pour leur toilette, faire le ménage pour l’entretien des espaces à vivre et des chambres, et distribuer le linge. Je contribue également aux animations et aux activités des résidents : physiothérapie, cours de Taï-chi, cours de peinture. Le tout en ayant des journées rythmées par la vie liturgique (messe à 7h, chapelet à 16h, et vêpres à 17h). L’organisation des Sœurs est telle que je dois prendre l’ensemble de mes repas seule. Je jouis donc d’une relative indépendance, qui est très appréciable mais qu’il faut savoir aussi gérer. Si les tâches à effectuer ne sont pas toujours réjouissantes, je goûte ici chaque jours à la joie véritable des rencontres. »

Etienne, volontaire à l’école Vocational Training Centre et à la CCF de Kuala Lumpur.

« Durant les 6 mois de ma mission, mon quotidien est divisé en deux temps. Je passe quatre jours par semaines dans une école spécialisée pour jeunes autistes, le Vocational Training Centre à Petailing Jaya. et je consacre 3 jours à aider la coordination de la Communauté Catholique Francophone de Kuala Lumpur. Au cours de ces 6 mois de mission, les tâches qui me sont demandées sont très diverses puisque j’occupe d’un côté un rôle de 20180430_105346[1]professeur/éducateur auprès de garçons autistes entre 4 et 30 ans et de l’autre côte je vais m’investir dans l’organisation de la vie de la communauté notamment des messes au côté de notre aumônier le père Patrick Portier et de l’équipe paroissial. Ce sont donc deux missions qui enrichissent mon quotidien de découvertes et d’épreuves. Le fait que je ne soit pas familier avec l’autisme, les méthodes d’éducation qui en découlent ou le fonctionnement d’une paroisse francophone à l’étranger exige de moi une remise en question constante. C’est un apprentissage de 6 mois que me permet de vivre Les Missions Etrangère de Paris ainsi que toutes les personnes qui m’entourent et me soutiennent à Kuala Lumpur. « 

Clément, volontaire à la maison Saint Vincent de Paul au Foyer Rumah Penjagahan Xavier

Je me suis engagé en tant que volontaire MEP en Malaisie d’avril à décembre 2018. La mission dans laquelle je suis volontaire à Petaling Jaya dans un foyer géré par la Société Saint Vincent de Paul. Ce foyer « Rumah Pengajian Xavier » est pour garçons issus de milieux défavorisés. Actuellement, la plupart des ‘boys’ qui le composent sont d’origine 34962261_10216998810112250_6437909316732190720_nindienne ou chinoise. Les tâches qui rythment mes journées, mes semaines sont : aide aux devoirs, gestion des comportements, accompagnement des « boys » à l’école, temps de prière, collecte de nourriture, et bien sûr jouer au football ! Le rythme est donc assez intense car la mission est riche et variée !

 

 

Pour en savoir plus sur les MEP en Asie n’hesitez pas à consulter leur site: http://www.mepasie.org/

 

 

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑